Discussion sur La théorie, un dimanche

[Daphné B.] C’est peut-être ça, l’incontournable dans le livre: la conscience féministe qui émerge quand on est une femme qui écrit. Savoir qu’on n’a pas nécessairement d’espace, qu’il faut se créer cet espace, se faire exister, que ce soit dans l’écriture inclusive ou dans l’autofiction, on s’écrit, on écrit sa vie pour exister. […]

Écouter sur Plus on est de fous, plus on lit!

Plus…

L’autre est le même

[…] On fait de la place à des sujets qui en ont trop rarement, par exemple avec le collectif Déjouer le silence: Contre-discours sur les femmes haïtiennes (Remue-ménage) dirigé par Denyse Côté, Darline Alexis et Sabine Lamour, et l’essai Vivre la diversité de Shakil Choudhury (Mémoire d’encrier) qui aborde le thème du racisme de façon nouvelle.

Lire sur Les libraires

Plus…

Impression de lecture

[…] Il n’en reste pas moins qu’une grande sororité émane des textes de Libérer la colère. Et la force du nombre se retrouve justement là: c’est comme si pour permettre aux femmes de s’emporter, il fallait qu’elles se soutiennent les unes les autres. Pour contrer la violence, elles se rassemblent. Le plus grand accomplissement de l’essai est sans doute de nous démontrer que laisser libre cours à la colère des femmes et effectuer par là un changement social, est et sera une entreprise collective et solidaire.

Lire sur Page par page

Plus…

La crise de la masculinité

[…] Lire ou ne pas lire? Lire, même si ce livre est souvent déprimant, comme je l’ai mentionné plus tôt. Ce sujet est trop important pour l’éviter sous prétexte que sa présentation et son analyse sont démoralisantes. Ce livre a le défaut de ses qualités: il est exhaustif, mais, justement, cette exhaustivité amène son lot de répétitions de faits et d’observations semblables. En plus, mettant toujours l’accent sur ce qui ne va pas, ce qui est bien réel, on en vient à ne pas être en mesure d’avoir une vision globale de la situation. Par exemple, quelle est l’ampleur des mouvements qui appuient le discours sur la crise de la masculinité? Oui, ils sont présents depuis longtemps et un peu partout sur notre planète, cela l’auteur le montre très bien, mais ont-ils toujours eu la même ampleur et la même influence? Ont-ils le même poids dans tous les pays? Ce sont les questions que je me suis posées et dont les réponses ne sont pas dans ce livre. Bref, tout ce qui est mentionné dans ce livre existe, et il faut le savoir, mais on n’en apprendra pas l’importance relative (ce qui, j’en conviens, serait tout un défi). Finalement, les 289 notes sont en bas de page, heureusement!

Lire sur Jeanne Emard

Plus…

Le salaire au travail ménager – en anglais chez Pluto Press

En septembre 2018, la formidable maison d’édition Pluto Press (Londres, Angleterre) fera paraître Wages for Housework: The History of a International feminist Movement (1972-1977).

Revolutionary feminism is resurging across the world. But what were its origin? In the early 1970s, the International Feminist Collective began to organise around the call for recognition of the different forms of labour performed by women. […]

Voir la fiche de Pluto Press

Plus…

La théorie, un échange

Inspirées par la réédition de La théorie, un dimanche, les littéraires Dominique Raymond et Chloé Savoie-Bernard entament une correspondance empreinte des thèmes abordés dans ce classique de 1988.

«Vingt ans plus tard, que reste-t-il de ces années d’investigation formelle, où le pouvoir de la littérature était mis de l’avant? L’héritage littéraire et politique de ces femmes qui continuent aujourd’hui à écrire, à publier, nous paraît labile, difficile à circonscrire, peu pris à bras-le-corps par l’institution littéraire et encore moins par l’univers médiatique. Pourtant, le cœur de la vie féministe du Québec a battu avec une vigueur particulièrement frénétique au travers de ces œuvres aussi complexes que singulières. Les Éditions du remue-ménage procéderont à la fin de l’été à une réédition de La théorie, un dimanche, accompagnée d’une nouvelle préface signée par Martine Delvaux. L’occasion nous semble belle pour réfléchir à l’héritage littéraire et sensible de ces écrivaines.»

Lire leurs lettres sur Françoise Stéréo

Plus…