Conversation Guillaume Wagner/Francis Dupuis-Déri

[Francis Dupuis-Déri] «Souvent, dans le discours de la crise de la masculinité, il n’y a qu’une seule solution: que les hommes redeviennent des hommes et que les femmes redeviennent des femmes. Être un homme c’est être autonome, actif, agressif voire même violent, compétitif, et, éventuellement, amoureux des armes à feu. Le problème, c’est qu’une solution comme ça, pour la prévention du suicide, c’est une catastrophe. Ça augmente le facteur d’un risque qu’un homme passe à l’acte et complète un suicide […]»