15novembre

Causerie avec Rosa Pires

17h 00 , Flamant Crêpes Café

☕️ Depuis son café de quartier préféré, Rosa Pires, politologue et auteure de l’essai NE SOMMES NOUS-PAS QUÉBÉCOISES?, répondra aux questions d’Alexandra Pierre.

Militante féministe et antiraciste, Alexandra Pierre est organisatrice communautaire au groupe Relais-femmes. Elle siège au Conseil d’administration de la Ligue des Droits et Libertés.
. . . . . . . . . . . . . . . . .
NE SOMMES-NOUS PAS QUÉBÉCOISES? (parution mai 2019)
En écho à Ne suis-je pas une femme?, célèbre discours de la militante abolitionniste afro-américaine Sojourner Truth en 1851, Rosa Pires signe un premier essai personnel et original sur une thématique brûlante d’actualité. Née au Québec d’immigrants portugais, souverainiste de longue date, quelque chose en elle se brise au moment de la Charte des valeurs; elle commence à se sentir étrangère en son propre pays. Entre les femmes issues des minorités et le projet d’indépendance de la nation québécoise, un pont déjà chancelant s’est rompu.

La politologue décide alors de mener une enquête auprès de 10 femmes de la deuxième génération issue de l’immigration afin de sonder leur point de vue sur les inégalités, l’appartenance et la question nationale. Femmes de conviction au parcours peu banal, toutes rêvent du moment où leur corps, leurs vêtements ou leur nom cesseront d’être un marqueur de différence ou d’invisibilité. Elles revendiquent leur place comme citoyennes québécoises engagées. À part entière.

http://www.editions-rm.ca/livres/ne-sommes-nous-pas-quebecoises/#tab-description

24octobre

Lancement • KINK et Guérilla de l’ordinaire

18h 00 , Téâtre Sainte Catherine Café-Bar

Le 24 octobre, c’est la fête! 💥 On se donne rendez-vous au Théâtre Sainte-Catherine, en plein cœur du Quartier latin, pour le lancement des pièces KINK et Guérilla de l’ordinaire.

Lectures par les comédiennes et vin d’honneur 🍷

On en profite pour marquer le coup d’envoi de La Nef, copilotée par Marie-Claude Garneau, Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent. La Nef, c’est le retour en force de la collection théâtre du Remue-ménage, celle qui avait fait paraître 7 titres entre 1976 et 1995, dont le célèbre Môman travaille pas, a trop d’ouvrage! du Théâtre des cuisines. La collection renaît sous un nouveau nom à la connotation maritime, et symbolise la navigation en eaux aussi troubles que solidaires. 🌊 La Nef, c’est aussi, bien sûr, pour la fameuse Nef des sorcières et ses monologues galvanisants.

La dramaturgie féministe québécoise s’est rarement aussi bien portée! 👐

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

GUÉRILLA DE L’ORDINAIRE
«Je m’habille laid. Je me coiffe laid. Je suis laide. Mais moi ça me dérange pas, c’est les autres qui trouvent ça dur.

J’en veux à personne, c’est un mélange de hasard pis de désintérêt, je dirais. Je suis tellement laide qu’y en a qui pensent que je revendique quelque chose.»

À travers des chroniques oscillant entre l’humour, la colère et la poésie, un petit groupe réuni à la mémoire d’une femme disparue s’attaque aux manifestations visibles et invisibles des violences ordinaires. Dans un déferlement de scènes agissant à la manière d’un exutoire, GUÉRILLA DE L’ORDINAIRE se tient sur le lieu de la fracture militante, là où la fatigue devient résistance politique.

Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent
978-2-89091-673-9 • 18 x 18 cm • 160 pages
https://bit.ly/2ANjNvw
En librairie le 22 octobre

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

KINK
«Il ne sert à rien de courir
Je sais que mère-grand ne m’attend plus
Je sais que j’ai tout mon temps
Il n’y a plus personne à la ligne d’arrivée
Il n’y a plus de course
Plus de gagnant
Je n’ai plus peur de marcher dans les bois
Je suis le loup»

Dans KINK, ces deux adeptes du BDSM lèvent le rideau sur leur histoire et vous invitent à entrer dans le jeu. Exploration sensible et poétique vue sous l’angle du consentement, KINK démystifie des pratiques méconnues pour entrer au coeur de notre rapport au pouvoir, à la sexualité et au fantasme.

Frédéric Sasseville-Painchaud et Pascale St-Onge
978-2-89091-676-0 • 18 x 18 cm • 88 pages
https://bit.ly/2LTAFa1
En librairie le 22 octobre

16octobre

Lancement • Le boys club, de Martine Delvaux

18h 00 , Librairie Gallimard Montréal

Six ans après LES FILLES EN SÉRIE, l’auteure, professeure et militante féministe Martine Delvaux braque les projecteurs sur leur envers: LE BOYS CLUB. Où le retrouve-t-on? Comment se déploie-t-il? «On constate l’absence des femmes, on pense leur effacement ou leur domination, leur humiliation, leur sacrifice… mais est-on capable de penser l’omniprésence masculine?»

Nous vous donnons rendez-vous le mercredi 16 octobre à la Librairie Gallimard pour célébrer cette audacieuse réflexion sur les masculinités. 👨🏻👨🏽

Dès 18h30, le journaliste et animateur MATTHIEU DUGAL, que l’on suit notamment à Moteur de recherche (ICI Radio-Canada Première) et Couple de nerds (Savoir média), s’entretiendra avec l’auteure. 🎙👤

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Ils sont tournés les uns vers les autres. Ils s’observent et s’écoutent. Ils s’échangent des idées, des armes, de l’argent ou des femmes. Dans cet univers clos réservé aux hommes, le pouvoir se relaie et se perpétue à la façon d’une chorégraphie mortifère. Le boys club n’est pas une institution du passé. Il est bien vivant, tentaculaire: État, Église, armée, université, fraternités, firmes… et la liste s’allonge.

À la manière d’une chasse à l’image, c’est dans les représentations au cinéma et à la télévision que Martine Delvaux le traque. Véritable plongée en eaux noires, ce livre nous invite à considérer l’entre-soi des hommes comme un phénomène régressif. Un dispositif à profaner, déconstruire, refuser, parce que nos vies comptent.
+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
978-2-89091-684-5 • 13 x 19 cm • 232 pages
https://bit.ly/2mYcuxP
En librairie le 15 octobre

03octobre

Causerie autour du livre Corps accord Guide sexualité positive

18h00 , Librairie de Verdun

Causerie autour du livre : Corps accord – Guide de sexualité positive
Jeudi 3 octobre 2019 : Accueil à partir de 18h00, événement de 18h30 à 19h30

Le Centre des femmes de Verdun animera cette discussion avec la CORPS féministe à la Librairie de Verdun.
Au 4750 Wellington,Verdun, QC H4G 1X3

Qui ne se pose pas de questions sur la sexualité? Si c’est votre cas, vous serez sûrement intéressées à venir écouter, discuter du sujet avec nous. Sortir des schémas classiques pour une approche plus réaliste, plus ouverte sur les sexualités, mais aussi rompre l’isolement par le partage de témoignages sont aussi les objectifs de cet ouvrage.

Accessible, décomplexé et inclusif, Corps accord – Guide de sexualité positive est la première adaptation québécoise du classique Our Bodies, Ourselves, dont la dernière édition est parue en 2011.

Ensemble, regardons en quoi consiste la notion de consentement enthousiaste? De quelles façons se vit le plaisir sexuel, seule ou avec des partenaires? Comment conjuguer désir et handicap ou maladie chronique? Et comment la société et la culture influencent-elles l’expérience de la sexualité? Des questions fondamentales qui se retrouvent bien souvent sans réponse, à une époque où on en aurait tant besoin pour faire des choix éclairés. Corps accord vient rompre le cycle de l’ignorance.

13septembre

Lancement • L’Agenda des femmes 2020

18h00 , Librairie Racines 2.0

Qui détient le privilège d’occuper la scène culturelle québécoise? Pour marquer la parution du plus récent Agenda des femmes, une tradition depuis 1978 au remue-ménage, nous vous invitons à une causerie sur la thématique que nous avons choisie cette année: la parité en culture au Québec. 🎟

Pour l’occasion, quelques artistes et penseuses qui signent un texte dans l’agenda discuteront ensemble à la Librairie Racines 2.0, espace extraordinaire dont le mandat est de mettre de l’avant les histoires, les cultures et les conditions de vies des personnes racisé.e.s. C’est donc une formidable occasion de découvir Montréal-Nord, un quartier trop souvent ignoré des Montréalais.e.s! 🌆

On pourra entendre l’écrivaine Marie-Célie Agnant, la cinéaste Alice Bédard, la professeure sourde Véro Leduc, les chercheuses Stéfany Boisvert et Anouk Bélanger, ainsi que la dramaturge Naïma Kristel Philips. Soyez nombreuses et nombreux! 👭

Pour vous rendre à la librairie, les lignes 69 et 469 direction EST vous transporteront en deux temps, trois mouvements à partir du métro Henri-Bourassa.
La librairie est accessible aux personnes à mobilité réduite.

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
978-2-89091-672-2 • 12 x 19 cm • 200 pages
En librairie depuis le 3 septembre dernier
https://bit.ly/2kgoitY

29août

Lancement • Hétéro, l’école? de Gabrielle Richard

17h00 , L'Euguélionne, librairie féministe

Ça ne pouvait pas mieux tomber! Notre premier titre de l’automne parle d’école et est lancé… en pleine rentrée des classes! Il paraît aussi au moment où le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, affirme que les parents canadiens devraient se battre contre l’implantation de ces cours (https://bit.ly/2KwJp5o). Charmant!

Le 29 août prochain, nous prendrons le temps de nous demander, collectivement: qu’est-ce qui cloche avec l’éducation à la sexualité telle qu’elle est actuellement enseignée? Pour l’occasion, l’autrice et sociologue du genre Gabrielle Richard s’entretiendra avec la journaliste Stéphanie Verge: quel est l’état des lieux? Quelles sont les réactions des élèves LGBTQI+ au contenu qui leur est présenté, qui leur a été présenté dans le passé? Quelles sont les pistes de pédagogies alternatives à privilégier? Nous avons bien hâte de vous voir!

👨🏼‍🏫👩🏽‍🏫

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

L’école enseigne-t-elle l’hétérosexualité? Y apprend-on les bonnes et les mauvaises manières d’être une fille ou un garçon? Dans la cour de récréation comme en classe, les jeunes ont tôt fait de comprendre quels corps, quels comportements et quelles attirances sont admissibles. Et c’est peut-être dans les cours d’éducation à la sexualité que ces messages sont transmis le plus directement.

Ce livre passe au crible une culture scolaire qui contribue à reconduire des normes de genre et de sexualité, souvent à son insu. Il montre comment les programmes, les manuels et les pratiques enseignantes peuvent maintenir les élèves dans l’ignorance quant à leur identité et leurs désirs, voire alimenter la violence. Dressant un portrait sans complaisance de l’éducation à la sexualité en France et au Québec, il propose des pistes d’intervention afin de rendre les contenus scolaires véritablement inclusifs, positifs et antioppressifs.

978-2-89091-681-4 • 13 x 19 cm • 168 pages
https://bit.ly/2TurAXK
En librairie le 27 août

Gabrielle Richard est sociologue du genre. À travers ses recherches menées au Québec et en France, elle interroge les normes scolaires liées au genre et à l’orientation sexuelle.