Un instant, vous serez redirigé vers Paypal dans quelques secondes...

Sui vez-nous sur Twitter! Suivez-nous sur Facebook!

 

Les filles en série
Des Barbies aux Pussy Riot


Les filles sont des filles parce qu’elles sont en série.

Des corps féminins en rangées. Ils se meuvent en synchronie. Ils ne se distinguent que par le détail d’un vêtement, d’une courbe, d’une teinte de cheveux. Les filles en série sont mises à leur place et créent l’illusion de la perfection. Ce sont des filles-machines, des filles-marchandises, des filles-ornements. Toutes reproduites mécaniquement par l’usine ordinaire de la misogynie.

Mais la figure des filles en série est double : à la fois serial girls et serial killersde l’identité qu’on cherche à leur imposer. Casseuses de party, ingouvernables, elles libèrent la poupée et se mettent à courir. Entre aliénation et contestation, les filles en série résistent à leur chosification, à l’instar des grévistes féministes de 2012. Cet essai percutant se déploie comme une chaîne qui se fait et se défait, depuis les Cariatides jusqu'aux Pussy Riot.

Delvaux, Martine

Martine Delvaux est professeure de littérature des femmes et de théories féministes au Département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Romancière et essayiste, elle a récemment publié Les filles en série. Des Barbies aux Pussy Riot (Remue-ménage, 2013) ainsi que Nan Goldin. Guerrière et gorgone (Héliotrope, 2014).

Revue de Presse

Entrevue avec Martine Delvaux, à Plus on est de fous, plus on lit | Radio-Canada Première, 23 octobre 2013
Dans l'essai Les filles en série : des Barbies aux Pussy Riot, Martine Delvaux s'est penchée sur des « séries » d'archétypes féminins, depuis les Cariatides... +

Des filles à la chaîne | Revue Le Libraire, décembre 2013
La romancière et essayiste Martine Delvaux publiait en novembre dernier Les filles en série. Des Barbies aux Pussy Riot. De poupées à femmes réelles, d’icônes à... +

Des filles fabriquées? | Le Devoir, 26 octobre 2013
Il y a les «femmes en série». Et celles qui choisissent de rentrer dans le moule pour mieux le faire craquer de l’intérieur. «On ne naît pas femme, on le devient», disait... +

Martine Delvaux: de la production des filles | La Presse, 14 décembre 2013
Poupées, Barbies, mannequins, Bunnies... les filles sont à la fois démultipliées et limitées à une ornementation dans la représentation figée qu'on en fait. Et si, derrière... +

Quatrième et neuvième meilleur vendeur des Essais québécois | du 21 octobre au 3 novembre
Les filles en série : Des Barbies aux Pussy Riot, de Martine Delvaux, s'est hissé aux 4e et 9e rangs du Palmarès Gaspard/Le Devoir, pour les semaines du 21... +

Entretien avec Martine Delvaux | CIBL 101,5 Radio-Montréal, 11 novembre 2013
L'équipe de l'émission Lectures et châtiments recevait le 11 novembre 2013 Martine Delvaux pour discuter de son plus récent essai, Les filles en série :... +

Martine Delvaux rétorque au manifeste des 343 salauds | Radio-Canada Première, Médium Large, 31 octobre 2013
«Ce manifeste est méprisant à plusieurs égards, notamment pour les féministes d'aujourd'hui, qu'elles soient pour ou contre la légalisation de la prostitution, qui... +

Le féminisme classique est-il révolu? Martine Delvaux défend les FEMEN | Bazzo.tv, 17 octobre 2013
Dans le débat entourant la Charte de la laïcité, les questions féministes ont été souvent mobilisées. Après le coup d'éclat de la cellule québécoise de Femen et la... +

60 ans de Playboy | Radio-Canada Première, @Plusonlit, 5 novembre 2013
[...] Martine Delvaux note pour sa part le paradoxe du discours Playboy. D'un côté, sa représentation de la femme – tel un animal domestique, disponible, inculte... +

Les 60 ans de Playboy: un chaud lapin un peu ringard | La Presse, 8 décembre 2013
[...] «Elles ont d'autres combats à mener», note Martine Delvaux, professeure en littérature à l'UQAM et auteure de l'essai Les filles en série qui vient tout... +

Les filles en série dans la Bibliothèque idéale de 2013 | La Presse +, 8 décembre 2013
De nombreux essais ont réussi à nous éclairer sur le monde qui nous entoure, cette année. Voici ceux qui se sont démarqués. [...] À la «chosification» des filles, Martine... +

Les filles en série = choix des libraires | Librairie Olivieri, décembre 2013
L'essai de Martine Delvaux Les filles en série figure parmi la sélection des libraires de chez Olivieri, en décembre 2013. Merci ! +

Revue de l’année 2013, les best of | Ma mère était hipster, 15 décembre 2013
Livre fascinant qui aborde des questions essentielles. Une petite plaquette dans laquelle plusieurs domaines comme l’histoire de l’art, la politique, la sociologie ou encore... +

La lecture du corps | Le Libraire, Printemps 2014
Avec dix-huit courts textes, Martine Delvaux fournit des exemples qui permettent des brèches de révolte, des petits mouvements de côté qui permettent de sortir de cette... +

Filles en série, filles unies | La Gazette des femmes, 4 juin 2014
L’originalité du propos? L’auteure montre la force de ces séries féminines. Alors que l’on tient pour acquis que la répétition des stéréotypes de l’une à l’autre affaiblit la... +

Filles-marchandises | Nuit blanche, printemps 2014
Dans Les filles en série, l'auteure analyse la sérialité imposée aux femmes, de tout temps, véritable carcan où le « moi » n'a guère de place. « Ces jumelles... +

Une parmi d'autres | Le Devoir, 25 février 2014
Foisonnant et libre livre que celui-là, jaune de couverture mais rouge de coeur, dédié aux « filles de la grève » que Delvaux, professeure à l’UQAM, a côtoyées dans la classe... +

Penser le féminin toujours et partout? | Les Cahiers de lecture de l'Action nationale, Printemps 2014
Martine Delvaux est professeure de littérature en études féministes à l’UQAM, romancière et essayiste. Elle s’intéresse depuis longtemps à la place qui est accordée au... +

Entrevue avec Manon Trépanier à La librairie francophone -37:51 minutes- | France Inter, 5 avril 2014
Un essai vraiment fort et très passionnant que signe Martine Delvaux. (...) C'est un essai que je qualifie de fascinant et d'essentiel. +

L'égojournalisme | Le Devoir, 10 novembre 2014
Une collègue m’a avoué qu’elle-même était un peu dubitative devant certains récits personnels sans perspectives sociohistoriques sur la violence. La statistique-clé, c’est... +

Portraits de filles : Les encyclopédies atypiques de Martine Delvaux | Liberté, novembre 2014
Les filles en série est une encyclopédie atypique et audacieuse recensant la somme des connaissances sur la condition d’être fille, Girlhood.... +

Compte-rendu | Recherches féministes, volume 27, numéro 2, 2014
[...] Ce livre déploie un éventail impressionnant des différentes configurations que peuvent prendre les filles en série. En ce sens, il s'agit d'une introduction pertinente... +

Des filles à l'intérieur de chaque femme | axelle, juin 2015
La société patriarcale aime transformer les femmes en symboles répétitifs. La série, si elle reproduit un modèle à l'identique, implique également le nombre : c'est dans ce... +

 

 

ISBN : 978-2-89091-465-0
2013
13 • 19 cm | illustré
234 pages
En librairie
19,95 $