Politique: Les femmes et le pouvoir

L’état des femmes en politique

Dans cette édition revue et corrigée publiée en 2015, la professeure de l’Université d’Ottawa Manon Tremblay nous propose un tour d’horizon des différents enjeux liés aux femmes en politique. Un livre de référence qui s’intéresse aux différentes questions qui sont invariablement soulevées lorsqu’on aborde ce sujet : plafond de verre, vote des femmes, écart entre les hommes et les femmes, obstacles systémiques, féminisation, etc. L’auteure s’intéresse aussi à des expériences menées dans d’autres pays pour augmenter la représentation des femmes ainsi que les instruments utilisés en droit international (conventions, plateformes, etc.). Un ouvrage fouillé qui est rapidement devenu une référence.

Lire sur La Presse+

Plus…

Commentaire de lecture

D’abord publié en 2008, 100 questions sur les femmes et la politique méritait cette réédition parue aux Éditions du remue-ménage. Ouvrage de référence truffé de statistiques, de données et de sources, le livre de Manon Tremblay devait être mis à jour puisque la problématique qu’il explore est encore d’actualité. […]

Malgré ces malheureux accrocs, cet ouvrage est un incontournable pour les lecteurs qui étudient ou enseignent les sciences politiques ou plus simplement pour celles et ceux qui ont la démocratie à cœur.

Lire sur Nuit Blanche

Plus…

Les femmes en politique

Lettre aux chefs des partis politiques fédéraux

Les femmes ont obtenu le droit de vote au Canada en 1918 et d’éligibilité à titre de candidates en 1920. Or, 95 ans plus tard, elles n’occupent que 25 % des sièges à la Chambre des communes, plaçant le Canada au 46e rang au palmarès mondial derrière la Suède (5e), le Mexique (16e) et l’Irak (43e). Que font les chefs de parti pour régler cette iniquité ?

Plusieurs études, dont fait état Manon Tremblay, politologue réputée de l’Université d’Ottawa, dans son livre 100 questions sur les femmes et la politique démontrent que ce sont les partis politiques qui détiennent la solution à la sous-représentation des femmes dans les Parlements, car l’électorat n’est pas sexiste. En effet, ceux-ci ne sélectionnent pas suffisamment de femmes, ou bien celles qui le sont ont peu de chances d’être élues étant dans des circonscriptions « non gagnables ». Plusieurs partis politiques se donnent des cibles dans la plupart des cas non contraignantes puisqu’elles ne sont pas inscrites dans leurs statuts. […]

Lire sur Le Devoir

Plus…

Recension | 100 Questions sur les femmes et la politique

Il n’est pas rare aujourd’hui que des pays soient gouvernés par des femmes; c’est le cas de l’Allemagne, de l’Argentine, du Brésil, du Chili, de la Corée du Sud, du Danemark et du Libéria. Plus près d’ici, pensons à Kathleen Wynne en Ontario, ou encore à Pauline Marois au Québec. Toutefois, en dépit de notables avancées, les femmes sont toujours largement sous-représentées dans les gouvernements du monde.

Plus…

Recension | Cent questions sur les femmes et la politique

D’entrée de jeu, précisons que cet ouvrage ne traite pas du rapport que les femmes entretiennent au politique entendu dans son sens large. Il traite du rapport que les femmes entretiennent à la politique électorale et à la représentation parlementaire. Il s’agit donc d’un angle bien précis, traité d’une manière somme toute assez conventionnelle et qui ne révolutionne ni la pensée politique ni la pensée féministe.

Plus…