« For Today I Am a Boy » et « J’ai peur des hommes » : deux livres pour explorer les limites du genre

De la performance forcée de la virilité que lui imposait sa vie d’avant, à la violence qu’elle vit quotidiennement comme femme trans, la seule échappatoire de l’artiste réside dans la pensée.

Alors qu’elle réfléchit au fil reliant la masculinité toxique, la misogynie, l’homophobie et la transphobie, Shraya imagine un monde où les contraintes de genre seraient moins restrictives ou carrément inexistantes. Son écriture douloureuse, bouleversante est transpercée de douceur alors qu’elle implore le lecteur de faire mieux, d’embrasser la différence, de comprendre que la haine est plus insidieuse que dichotomique. […]

 

Lire sur Le Devoir.

Plus…