Entretiens avec Louise Dupré

[VOIX ET IMAGES] Pour votre thèse de doctorat, vous avez étudié l’oeuvre de Nicole Brossard, Madeleine Gagnon et France Théoret dans une perspective féministe. Êtes-vous consciente d’inscrire une subjectivité féminine dans votre poésie et vos romans ?

[LOUISE DUPRÉ] Je suis convaincue que les chercheurs passionnés s’intéressent à un sujet particulier par nécessité personnelle. Ce que la perspective-femme m’a permis de découvrir, c’est un autre point de vue sur la littérature, une autre réalité du sujet,correspondant à ce que je ressentais depuis longtemps sans pouvoir le nommer: l’impression d’être à côté, de travers, dans la marge. D’être une autre, en somme, de me sentir aliénée…[…]

Lire sur Voix et images

Plus…