Compte-rendu | Le care

[…] Le care: éthique féministe actuelle est l’un des rares ouvrages à ce jour à traiter du «féminisme du care» au Québec, ce qui rend sa publication précieuse. Cet ouvrage relève avec brio le pari de revoir la façon dont le care a été présenté depuis les années 80 au lectorat féministe du Québec. Les personnes qui s’intéressent au care et à ses problématiques y (re)découvriront la portée critique de ce paradigme. Les courts mais denses chapitres pourront susciter chez certaines ou certains le désir d’aller revisiter à leur tour les textes fondateurs ou plus récents mobilisés par les collaboratrices. Pour toutes ses qualités, on pardonnera à l’ouvrage quelques répétitions (notamment sur les travaux de Gilligan, de Kittay et de Tronto), quoique nécessaires si l’on consulte des textes en particulier sans faire une lecture continue de l’ouvrage.

Lire sur Recherches féministes

Plus…

Nouvelle vague du care

Ce «premier ouvrage faisant le point sur la question au Québec» paraît nécessaire alors que c’est déjà une «seconde génération de théoriciennes du care» qui émerge. Il explique et envisage ce courant de la philosophie morale et politique qui, né aux États-Unis il y a trente ans, conquiert aujourd’hui son actualité dans le monde francophone.

Dirigé par deux spécialistes d’études politiques et signé en outre par des philosophes et sociologues, Le care propose une réflexion d’une grande pertinence sur cette notion intraduisible qui a peu à peu gagné la pensée francophone. […]

Lire sur Lettres québécoises

Plus…

Compte-rendu | le care

[…] Appropriées par les féministes, éminemment politiques, les réflexions sur le care offrent une grille pour remettre en question le système néo-libéral dans lequel le travail de soin est réservé aux femmes, relégué à la sphère privée, inégalement partagé et mal (voire pas du tout) rémunéré et valorisé. C’est ce que s’emploie à montrer ce livre qui réunit des articles dans les domaines de la sociologie, des sciences politiques, de la psychologie ou encore de la philosophie au Québec. En interrogeant des sujets comme le vieillissement, la participation sociale contenue dans les activités de soin ou encore la place de la vulnérabilité dans nos sociétés, les textes dessinent les contours d’un véritable féminisme du care.

Lire sur axelle mag

 

Plus…

Prendre soin de soi, pour une société plus juste

Au début du mois de septembre est paru, aux Éditions du remue-ménage, un ouvrage collectif consacré à l’éthique du care, sous la direction de Sophie Bourgault, professeure agrégée à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa, et Julie Perreault, enseignante en pensée politique et féministe. Autant le dire tout de suite, il ne s’agit pas exactement d’une lecture de chevet. C’est un livre dense et très théorique. Au fil des chapitres, les auteures de cet ouvrage collectif livrent des réflexions qui peuvent nous aider à lutter contre l’exclusion politique, sociale et économique des femmes et des personnes vulnérables.

Plus…