Compte-rendu | Les possibles du féminisme

Avec toujours en filigrane l’histoire du mouvement féministe au Québec, les différentes analyses et réflexions émaillées au fil de l’ouvrage (qui est d’une facture impeccable, grâce aux bons soins des Éditions remue-ménage) permettent de faire retour sur les grands débats des théories féministes, sur les enjeux qui ont structuré les luttes des femmes au cours du dernier siècle, et sur les possibles et les difficultés qu’impliquent le souci d’arrimer, comme le fait le féminisme, la théorie et la pratique. L’ensemble propose une vision prospective du féminisme : ce qui a été accompli, ce qui reste à faire, ce qui est à venir – et pourquoi. Car en plus d’exercer une puissance de synthèse remarquable, Lamoureux prend position de manière forte, claire, et particulièrement nuancée – dernière qualité qui me semble définir chez elle un style, et aussi sans doute une pédagogie. […]

À l’égard de la poursuite du féminisme, Lamoureux appelle à la «paria rebelle». Cet appel à la radicalité, qui veut de manière franche ne pas laisser le féminisme dans une position conservatrice de «défense des acquis», est ce par quoi s’active une réception de ce qui a été appelé «troisième vague» du mouvement féministe, dont l’élément queer et la question de l’intersectionnalité retiennent particulièrement l’attention de la militante/théoricienne dont la posture évite de manière remarquable tout dogmatisme.

Lire sur Canadian Journal of Political Science

Plus…

Le parcours de liberté d’une féministe critique et rebelle

Liberté, autonomie, libération, émancipation, tels sont les maîtres mots du premier faisceau sémantique, ou registre conceptuel, de l’œuvre de Diane Lamoureux,  que je considère comme un travail exemplaire d’approfondissement de l’inspiration initiale du père Lévesque. Dans ce registre conceptuel, l’œuvre de Diane Lamoureux est l’une des plus belles et des plus fortes produites en sciences sociales à l’Université Laval et dans l’ensemble du Québec au cours des 50 dernières années. […]

Plus…

Compte-rendu | Les possibles du féminisme

Intellectuelle et militante, Diane Lamoureux écrit de façon claire, synthétique et limpide. Les textes proposés forment une analyse qui permet de mieux saisir les contours d’un mouvement, de nommer ses écueils et situer son potentiel. Cet ouvrage est une synthèse essentielle et inspirante, dotée de surcroît d’une riche bibliographie «féminisme 101». […]

Lire sur Relations

Plus…

Les possibles du féminisme | penser le renouvellement de l’action féministe

Pour les femmes, souligne Lamoureux, les motifs de révolte demeurent nombreux. Et non seulement ils perdurent, mais ils se démultiplient. À l’heure où l’on démantèle l’État social et où l’on place de plus en plus les individus et les groupes en compétition les uns avec les autres, les solidarités se morcellent. Simultanément, on assiste à une montée alarmante des discours moralement conservateurs. Ainsi, les attaques proviennent de deux fronts. D’un côté, le filet social s’amincit, les femmes s’appauvrissent et voient leur autonomie menacée. De l’autre, les discours qui remettent en question le droit des femmes à disposer librement de leur corps gagnent du terrain. Les menaces de recul sont nombreuses, et réelles.

Plus…

Pour un féminisme non solipsiste — Entretien avec Diane Lamoureux | troisième partie

[Sylvia Duverger] Vous évoquez un sujet fragmenté que le féminisme opposerait au monolithe patriarcal, opposition qui serait d’un insigne apport en politique (p. 145). Pourriez-vous nous en dire plus sur la genèse féministe de ce sujet fragmenté, et sur ce qui le fait tenir, sur ce qui lui permet d’agir, en dépit (ou à cause ?) de sa fragmentation ?

Plus…