Madeleine Parent: Hommage à une vieille dame indigne

Je l’ai aimée et admirée tout de suite.
C’ est ainsi que je titrais un article paru dans le livre Madeleine Parent, militante, paru en 2003 aux Éditions du remue-ménage sous la direction d’Andrée Lévesque, historienne féministe. De dire d’une dame âgée qu’elle est « indigne » n’a rien de péjoratif à mes yeux, bien au contraire. J’adore les vieilles et vieux turbulents, délinquants, qui ne se gênent pas pour parler et agir en dehors de la pensée dominante. Ils ont tout vu, tant appris, tant vécu que plus rien ne les étonne. Plus rien ne leur fait peur et donc, ils osent dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas. […]

Lire sur À bâbord

Plus…