Compte-rendu | Mises au jeu

[…] Ce livre d’Élise Detellier sur les sports féminins au Québec est assez novateur. Il s’agit d’un domaine de recherche peu exploré et il reste encore beaucoup à écrire sur les pratiques sportives des Québécoises. L’ouvrage étant une reprise de sa thèse de doctorat, on sent facilement toute la méthodologie qui traverse ce livre, qui en facilite la lecture, mais qui le rend parfois très académique. À travers ces pages, Detellier en arrive à justifier sa thèse de manière équivoque, prenant position en traitant d’un sujet novateur en histoire du genre, mais en laissant en suspens plusieurs interrogations qui pourraient certainement faire l’objet d’autres recherches.

Lire sur Le Manuscrit

Plus…

Recension | Mises au jeu

[…] L’approche comparatiste de l’auteure permet de faire émerger efficacement les nombreux discours et contre-discours qui imprègnent la pratique sportive féminine, tant chez les francophones que chez les anglophones, et les nombreuses nuances et mises en contexte apportées par l’historienne permettent de bien saisir les paradoxes de l’époque étudiée. Si certains aspects théoriques auraient mérité un développement un peu plus long, et si la conclusion aurait pu être plus forte, la fin se présentant quelque peu abruptement en raison d’un épilogue particulièrement court, ce ne sont là que de légers bémols. Nous sommes ici en face d’un ouvrage à la documentation fournie, bien écrit, et qui nous permet d’explorer une thématique jusqu’ici trop peu étudiée.

Lire sur GLOBE

Plus…

La révolution culturelle du sport féminin

[…] Qui aurait cru que le sport a eu un lien si étroit avec la culture et même la religion? Dans Mises au jeu. Les sports féminins à Montréal, 1919-1961, Élise Detellier révèle que leur pratique ébranlait, à la fois chez les catholiques, en français, et chez les protestants, en anglais, les plus résistants stéréotypes sur l’identité sexuelle. Entre-temps, comme Élise Detellier invite à le penser, c’est, loin des passés culturels catholique ou protestant, la révolution féministe qui, sans que les sportives l’admettent toujours, les poussera, enfin, à unir compétition et féminité.

Lire sur Le Devoir

Plus…

Aurélie Lanctôt et François Lemay ont lu Mises au jeu

Au début du 20e siècle, des bourgeoises de Montréal décidaient de faire du sport, malgré les contre-indications de certains médecins. L’historienne Élise Detellier s’est intéressée à ces sportives pionnières dans un livre dont nous parlent le chroniqueur François Lemay et la blogueuse Aurélie Lanctôt. [À 13h45]

Écouter sur ICI Radio-Canada Première

Plus…