L’Histoire au service du pouvoir… masculin

Dans le domaine du respect des droits fondamentaux, aucune compromission n’est possible. Le moindre accommodement devient non seulement déraisonnable, mais surtout injuste; une porte ouverte à une pléiade d’abus. Nulle part cette évidence n’est-elle aussi criante que dans l’infériorisation systémique des femmes. Quelques soient les situations particulières, les plus ou moins grandes marges de liberté à travers le monde, un fait demeure, celui d’une discrimination culturelle, si bien intégrée dans l’appareil social qu’elle en devient autant insidieuse qu’invisible.

 

Plus…

Micheline Dumont, plus enragée que jamais

Lorsque j’ai vu le sous-titre du dernier livre de Micheline Dumont, Réflexions d’une historienne indignée, j’ai d’abord cru, en lisant trop vite, qu’il était plutôt écrit «enragée». Comme dans «féministe enragée», le cliché trop souvent invoqué pour parler des féministes militantes des années 70 et 80, dont elle faisait activement partie.

En la rencontrant récemment à Sherbrooke, ville qu’elle habite depuis plusieurs décennies, autour d’un pâté chinois au canard et d’une assiette d’asperges chez Auguste, le restaurant du chef Danny St-Pierre, elle m’a dit que le mot que j’avais imaginé aurait été tout à fait approprié.

«C’est ça qui devrait être écrit, m’a-t-elle dit. Enragée. Oui, je suis enragée. Et plus je vieillis, plus je deviens radicale. Et dites-le, ça ne me dérange pas du tout du tout…»

Lire sur La Presse+

Plus…

« Historiennes, deboutte! » | recension du livre de Micheline Dumont

 

Au cours de sa longue et prolifique carrière, Micheline Dumont, pionnière de l’histoire des femmes au Québec, a eu l’occasion de livrer plusieurs réflexions sur sa discipline. En 2001, elle avait notamment publié «Découvrir la mémoire des femmes: une historienne face à l’histoire des femmes», ouvrage rassemblant des contributions s’étalant de 1983 à 2000. Mme Dumont récidive aujourd’hui avec Pas d’histoire, les femmes! , titre évocateur à double sens. Ce livre constitue un cohérent mélange de productions nouvelles et de textes écrits ou parus dans divers médias entre 1989 et 2012.

D’entrée de jeu – et à notre grande joie! – Micheline Dumont donne le ton du propos militant de l’ouvrage, en le «dédi[ant] […] aux jeunes historiennes et historiens, pour que la révolution continue». Dans le contexte de la perpétuation de «l’ordre patriarcal» (p. 129), l’auteure n’hésite pas à affirmer que «nous [les femmes] sommes en marche depuis plus de 150 ans contre l’injustice, l’humiliation et l’exploitation qui continuent de frapper la moitié de l’humanité» (p. 202).

Lire sur Histoire Engagée

Plus…

Lancement du livre Pas d’histoire les femmes!

L’historienne Micheline Dumont constate que, si les recherches en histoire des femmes menées au cours des dernières décennies ont contribué à faire émerger un nouveau champ de connaissance, celui-ci n’a toujours pas été intégré dans l’histoire officielle. La tradition d’une histoire univoque, qui confine les femmes à la marge, se perpétue. Notre rapport à l’histoire est toujours «hémiplégique», amputé de toutes celles à qui l’on nie la reconnaissance comme sujet historique et politique.

 

Plus…

Des femmes oubliées

[Jacques Beauchamp] L’une des spécialistes de l’histoire des femmes au Québec vient de publier le livre Pas d’histoire, les femmes! Réflexions d’une historienne indignée. Dans son ouvrage, Micheline Dumont s’indigne notamment du fait qu’aujourd’hui encore, on accorde peu de place au rôle des femmes dans l’histoire.

Écouter sur ICI Radio-Canada Première

Plus…

Où sont les femmes

Dans Pas d’histoire, les femmes ! Réflexions d’une historienne indignée, Micheline Dumont a regroupé plusieurs de ses textes motivés par sa colère devant cette mise à l’écart de «l’analyse féministe de l’histoire», devant ces rappels historiques qui «oblitèrent la réalité des femmes». L’historienne est savante, a du nerf et signe ici un essai mordant qui montre que «l’histoire des femmes est un enjeu politique».

Lire sur Le Devoir

 

Plus…