Commentaire de lecture

[…] J’ai aimé la division de l’ouvrage et le fait que ça soit accessible à tous. C’est un message ne visant pas seulement les femmes, mais bien tout le monde qui travaille «invisiblement». Les auteures abordent même les sujets des femmes autochtones et des luttes familiales pour ne nommer que ceux-ci.

Vraiment un livre à se procurer rapidement, pour comprendre ce fléau et surtout, pour ne pas suivre la masse.

Plus…

Lectures de novembre

Souvent effectué par des femmes, le «travail invisible» prend de multiples formes. Il peut s’agir de la charge mentale de l’organisation familiale, du travail ménager, de tâches au quotidien réalisées en tant que proche aidante ou aide familiale, comme du travail réalisé lors de stages étudiants non rémunérés. On y inclut même celui fait par les travailleuses du sexe. Peu importe le type de tâches accomplies, les heures qui y sont consacrées augmentent sans cesse et leur valeur n’est toujours pas reconnue. Sous la direction de Camille Robert (M.A. histoire, 2017), candidate au doctorat en histoire, et de la professeure retraitée Louise Toupin, l’ouvrage collectif Travail invisible. Portraits d’une lutte féministe inachevée rassemble une dizaine de textes de chercheuses et de militantes qui s’intéressent au sujet sous différents angles, proposant des pistes de réflexion et de mobilisation concrètes. «Nous en sommes venues au constat que (…) durant les dernières décennies, et particulièrement avec la montée du néolibéralisme et de la mondialisation, la répartition du travail invisible était plus que jamais au centre de rapports de pouvoir liés aux classes sociales, à la couleur de la peau, à l’orientation sexuelle, au statut d’immigration, au genre et au handicap», écrivent les directrices de l’ouvrage en guise de conclusion. Publié aux Éditions du remue-ménage.

Lire sur Actualités UQAM

Plus…

Le travail invisible

[Camille Robert] Quand on pense au travail invisible des femmes, on pense à une variété de gestes: ça va de prendre soin d’un enfant à la proche aidance, on peut penser aussi aux aides familiales… Nous sommes allées ratisser assez large, aussi pour montrer qu’il y a une continuité dans tous ces gestes-là effectués par les femmes. […]

Écouter sur ICI Radio-Canada Première

Plus…

Communiqué de parution | Travail invisible

Encore invisible, le travail des femmes? La question peut faire sourciller tant les féministes ont obtenu des gains sur ce front au cours des dernières décennies. Or, si les femmes ont massivement intégré le marché de l’emploi, le travail dit invisible, majoritairement effectué par celles-ci, n’a fait que croître et se complexifier. En plus du strict travail ménager, il se présente sous de multiples visages: la charge mentale de l’organisation familiale, le travail invisible d’intégration des femmes immigrantes, le travail des proches aidantes, celui des aides familiales venues d’ailleurs, des femmes autochtones et racisées, des étudiantes stagiaires, ou encore, des travailleuses du sexe.

Voir le communiqué

Plus…

Lire et réfléchir

Sous la direction de Camille Robert et Louise Toupin, dix-neuf auteures signent cet essai qui se penche sur le travail qu’on dit invisible et qui, comme son nom l’évoque, n’est pas reconnu à sa juste valeur, tant sur le plan financier que comme statut. Encore plus fréquemment l’apanage des femmes, ce travail inapparent est examiné sous toutes ses formes dans une diversité de points de vue fort judicieux.

Plus…