Les femmes changent la lutte

Au cœur du printemps québécois

— sous la direction de Mylène Bigaouette et Marie-Eve Surprenant

couverture Les femmes changent la lutte
24,95 $
partager

Les femmes changent la lutte

Au cœur du printemps québécois

— sous la direction de Mylène Bigaouette et Marie-Eve Surprenant

Tantôt au front, tantôt dans l’ombre, les femmes se sont engagées massivement dans la mobilisation du printemps 2012. Mais que retiendra l’histoire de leur présence: d’excellentes alliées, des participantes hors pair? Soyons sincères, elles ont agi et bousculé jusqu’à transformer les termes mêmes de la lutte.

Entre témoignages, poèmes, entretiens et analyses critiques, 30 regards se croisent ici mêlant action politique, fureur créatrice et urgence de la révolte: Coalition Main rouge, Martine Desjardins, Fermaille, Janie Ducharme, Ann-Julie DuRocher, Infirmières contre la hausse, Institut Simone de Beauvoir, Sophie Jeukens, L’R des centres de femmes, Éliane Laberge, Karen Juliette Lalonde, Iraïs Landry (comité femmes GGI), Widia Larivière (Idle No More), Rébecca Lavoie, Anne-Marie Le Saux (Profs contre la hausse), Valérie Lefebvre-Faucher, P!NKBLOC, Mères en colère et solidaires, Maille à Part, Manon Massé, Brigitte Michaud, Françoise Pelletier, Jeanne Reynolds, Camille Robert, Caroline Roy-Blais, Camille Tremblay-Fournier et Anne-Marie Voisard.

«Ce livre, Les femmes changent la lutte, vient changer la donne. Les femmes ne sont pas marginales, elles sont au centre de l’événement. Si vous ne parlez pas d’elles, c’est que vous êtes myopes. Si vous placez les femmes dans un encadré, vous les insultez et vous nourrissez mon indignation. L’ouvrage que j’ai l’honneur et le plaisir de préfacer doit figurer tout en haut de votre bibliographie.» Micheline Dumont

ISBN: 978-2-89091-462-9 2013 15 • 23 cm 330 pages Disponible

Mylène Bigaouette

Intervenante sociale, Mylène Bigaouette a été conseillère en matière d’égalité entre les sexes au Burkina Faso pendant plusieurs années. Elle travaille aujourd’hui à la Table de concertation de Laval en condition féminine.

Marie-Eve Surprenant

Coordonnatrice de la Table de concertation de Laval en condition féminine et sociologue de formation, Marie-Eve Surprenant a codirigé l’ouvrage Les femmes changent la lutte. Au cœur du printemps québécois (Remue-ménage, 2013) et fait paraître Jeunes couples en quête d’égalité (Sisyphe, 2009)

Aussi par Marie-Eve Surprenant
  • Préface — Micheline Dumont
  • Introduction - L’apport des femmes à la grève étudiante ne passera pas sous silence! — Marie-Eve Surprenant
  • 1. AU CŒUR DE LA LUTTE
  • nous sommes interminables — Zéa Beaulieu-April
  • Déclaration sur la hausse des droits de scolarité au Québec et son impact sur les femmes — Institut Simone De Beauvoir
  • La grève étudiante : une prise de conscience féministe — Jeanne Reynolds, (entrevue par Mylène Bigaouette, texte de Marie-Eve Surprenant)
  • La prise de parole des militantes féministes au sein du mouvement étudiant : un impératif!, — Caroline Roy-Blais
  • Les mimes du Comité femmes GGI : histoire d’une action à contre-sens de l’humour sexiste — Iraïs Landry
  • La grève pour les nulles. Qui paie le prix des résistances au capitalisme néolibéral? — Camille Tremblay-Fournier
  • Garder espoir dans la tourmente — Éliane Laberge (entrevue par Mylène Bigaouette, texte de Marie-Eve Surprenant)
  • Solidaires! Présentes! Et passionnées! — Ann-Julie Durocher
  • Des années au coeur de la tempête rouge — Martine Desjardins
  • 2. RÉPRESSION ET SUBVERSION
  • à force d’itinérance — sophie jeukens
  • Les transgressions des profs contre la hausse — Anne-Marie Le Saux
  • P!NK BLOC, stratégies subversives en temps de grève — Guillaume Cyr, Philippe Dumaine, Marie-Élaine LaRochelle et Maxime Vallée8
  • Femmes au front : les infirmières dans la lutte — Sophie Vallée-Desbiens, Karine Philibert et Karoline Demers
  • Un printemps en colère mais surtout solidaire — Isabelle Langlois pour Mères en colères
  • Pissenlit et Je suis fière de toi m’man — Françoise Pelletier
  • État autoritaire et répression : Victoriaville j’y étais… — Brigitte Michaud
  • La loi du plus fort — Anne-Marie Voisard
  • L’indignation et la solidarité : des femmes en lutte — Nesrine Bessai pour l’R des centres
  • Un printemps sous P6 — Karen Juliette Lalonde
  • L’indignation, un moteur de transformation sociale — Manon Massé (entrevue par Marie-Eve Surprenant et Mylène Bigaouette, texte Marie-Eve Surprenant)
  • 3. LUTTE POPULAIRE, TORRENT DE SOLIDARITÉS
  • Quelque chose comme de l’amour — Catherine Laravenne
  • Les casseroles désobéissantes — Valérie Lefebvre-Faucher
  • Lettre à mon fils. Mon printemps érable à moi, c’est toi — Janie Ducharme
  • La conciliation casseroles-famille — Mylène Bigaouette
  • Ta maman est anarchiste ou le militantisme post-partum — Noémie Charest-Bourdon
  • La fois où on s’est fâchées de loin. Retour sur le mouvement social québécois de 2012 dans l’Ouest canadien — Rebecca Lavoie
  • L’apport des mouvements sociaux au printemps érable : l’expérience de la Coalition Main rouge — Véronique Laflamme
  • Comment tricoter une grève — Maille à part
  • Du carré à la plume… Cette année sera rouge! — Widia Larrivière
  • Notre arme, c’est la grève. Quelle victoire pour les grévistes de 2012? — Camille Robert
  • Conclusion — Mylène Bigaouette
  • Remerciements