L'homicide conjugal au féminin

D'hier à aujourd'hui

— Sylvie Frigon

19,95 $
partager

L'homicide conjugal au féminin

D'hier à aujourd'hui

— Sylvie Frigon

Depuis toujours, des femmes en arrivent à tuer leur conjoint. Quelle est la signification de ce geste? Comment s’inscrit-il dans leur histoire de vie? Quels sont les facteurs déclencheurs? Quelles sont les réactions après le passage à l’acte? Quel est le traitement pénal?

Voici un livre phare sur l’homicide conjugal au féminin. Dans un premier temps, l’auteure expose des données historiques, des dossiers de femmes condamnées à la peine de mort au Canada entre 1866 et 1954 pour avoir tué leur mari. Elle examine ensuite la décision de la Cour suprême concernant le cas Lavallee en 1990. Cette femme sera acquittée du meurtre de son mari grâce à la preuve d’expert sur le syndrome de la femme battue, une première au Canada. Finalement, pour mieux comprendre le «maricide» la parole est donnée à des femmes condamnées pour l’homicide de leur mari: 22 femmes se racontent — 14 au Canada et 8 en France et en Belgique. Avocats, psychiatres et psychologues analysent ces témoignages.

«C’était ma vie ou la sienne»: un geste ultime perçu comme une stratégie de protection ou d’autoprotection, un geste de libération pour en finir avec la souffrance…

ISBN: 978-2-89091-211-3 2003 15 • 23 cm 157 pages Disponible

Sylvie Frigon

Sylvie Frigon est professeure titulaire au département de criminologie de l’Université d’Ottawa. Elle est notamment l’auteure de L’homicide conjugal au féminin : d’hier à aujourd’hui (Remue-ménage, 2003) et du roman Écorchées (Remue-ménage, 2006). Elle a écrit sur le corps, la santé mentale et l’incarcération, ainsi que sur l’emploi et la réinsertion sociale. Elle propose des ateliers de théâtre en prison et a récemment publié un roman jeunesse, Ariane et son secret (Remue-ménage, 2010), qui évoque la réalité des enfants dont la mère est en prison.

  • Remerciements
  • Quelques repères
  • Un coup d’œil sur les chiffres
  • Un champ d’étude en évolution
  • Chapitre 1 Des procès et des femmes : le traitement sociopénal des femmes maricides au Canada, 1866-1954
  • Le contexte sociopénal de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle
  • Les procès des femmes maricides au Canada, de 1866 à 1954
  • Les récits et les représentations des femmes maricides
  • Récits autour du triangle femme-épouse-mère
  • La féminité en question
  • Le caractère sacré du mariage
  • De la sacralisation du rôle de mère
  • Les récits de violence conjugale : le caractère masculin du droit
  • Chapitre 2 Femmes, légitime défense et syndrome de la femme battue : un inconfortable ménage à trois
  • L’arrêt Lavallee et la légitime défense
  • Les décisions postérieures à l’arrêt Lavallee
  • L’arrêt Côté
  • La portée limitée de l’arrêt Lavallee
  • L’arrêt Pétel (1994) ou la «légitime défense sans tutelle psychiatrique»
  • L’affaire Malott ou la légitime défense «sous tutelle»
  • Un système juridique inéquitable
  • L’Examen de la légitime défense de la juge Ratushny
  • L’objet de l’examen
  • À propos des critères d’analyse
  • Les recommandations
  • Les 98 dossiers examinés
  • Les propositions de réforme
  • Conclusion
  • Chapitre 3 Des paroles et des femmes maricides : ici et ailleurs, des femmes se racontent…
  • Histoire d’une enquête
  • Premier axe : éléments en aval du passage à l’acte
  • 1. Les facteurs qui ont conduit à l’acte
  • 2. Les réactions des femmes après le crime
  • 3. Le traitement pénal réservé aux femmes
  • Sur la sanction pénale
  • Le recours à l’incarcération
  • Les paradoxes de l’incarcération : une «chambre à soi» ?
  • Deuxième axe : éléments en amont du passage à l’acte
  • 1. Les femmes et la logique pénale
  • La définition du syndrome de la femme battue (SFB)
  • La notion d’abus enchâssée dans le SFB
  • Des règles juridiques sexuées
  • 2. Violence des femmes, violence des hommes
  • Conclusion
  • Bibliographie
  • Annexes
  • 1. Procès pour maricide au Canada, 1866-1954
  • 2. Femmes accusées de maricide au Canada, 1866-1954