Plus que parfaites

Les aides familiales à Montréal, 1850-2000

— Raphaëlle de Groot et Elizabeth Ouellet

couverture Plus que parfaites
24,95 $
partager

Plus que parfaites

Les aides familiales à Montréal, 1850-2000

— Raphaëlle de Groot et Elizabeth Ouellet

Pendant plus de trois siècles, le service domestique a été la principale forme de travail rémunéré des femmes au Québec. Dans Plus que parfaites, les auteures présentent l’évolution du travail domestique selon une perspective sociohistorique de 1850 à nos jours. Enrichi de plusieurs témoignages d’aides familiales et de personnes chez qui elles ont travaillé, Plus que parfaites présente également les luttes menées par l’Association des aides familiales du Québec depuis plus de deux décennies afin de faire reconnaître un travail encore mal défini. Un ouvrage touchant et chaleureux qui rend hommage à plusieurs générations de femmes.

L’artiste Raphaëlle de Groot a réalisé l’exposition Plus que parfaites. Chroniques du travail en maison privée, 1920-2000, présentée au Centre d’histoire de Montréal en collaboration avec l’Association des aides familiales du Québec.

La sociologue Elizabeth Ouellet a effectué pour l’Association plusieurs recherches sur le travail des aides familiales.

Raphaëlle de Groot

Raphaëlle de Groot détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques (UQAM). Elle a reçu plusieurs bourses du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. En 2006, elle se voit décerner le prix d’excellence Pierre-Ayot par la Ville de Montréal et en 2008 elle est mise en nomination pour le prix Sobey. Sa pratique artistique se voit régulièrement nourrie par des collaborations multi et interdisciplinaires. De 1999 à 2001, elle prépare entre autres, pour le compte du Centre d’histoire de Montréal et de l’Association des aides familiales du Québec, l’exposition Plus que parfaites. Chroniques du travail en maison privée 1920-2000.

Elizabeth Ouellet

  • Préface Joanne Burgess
  • Une trace tangible Louise Dionne
  • Ce que cachait la soubrette Jean-François Leclerc
  • Remerciements
  • Introduction
  • 1. L’ÉVOLUTION DU TRAVAIL EN MAISON PRIVÉE À MONTRÉAL, ENTRE 1850 et 2000
  • 1850-1920 : Un travail de femme sous surveillance
  • 1920-1945 : Pénurie de domestiques pour les uns, désertion pour les autres
  • 1945-1980 : Des services domestiques en voie de transition
  • 1980-2000 : En quête de reconnaissance
  • Conclusion
  • 2. D’HIER À AUJOURD’HUI : QUINZE RÉCITS
  • Parcours d’une enquête
  • Des perles rares
  • Êtres aimés
  • Une conscience professionnelle
  • 3. L’ASSOCIATION DES AIDES FAMILIALES DU QUÉBEC
  • Le rôle déterminant de l’Institut Notre-Dame-du-Bon-Conseil
  • L’Association des aides familiales du Québec
  • Les activités de l’Association des aides familiales du Québec
  • Rétrospective des luttes de 1975 à 2000
  • Vers la reconnaissance sociale et professionnelle
  • Conclusion
  • Bibliographie
  • Annexe :Tableau synthèse
  • Nombre de domestiques, autres travailleuses, salaires versés et coût de la vie dans la population montréalaise et québécoise, 1850-2000