Science, conscience et action

Vingt-cinq ans de recherche féministe au Québec

— sous la direction de Huguette Dagenais

24,95 $
partager

Science, conscience et action

Vingt-cinq ans de recherche féministe au Québec

— sous la direction de Huguette Dagenais

Après un quart de siècle de néoféminisme, on connaît encore mal la recherche féministe et l’ampleur du travail accompli par ces chercheuses.

Les auteures examinent ici les travaux qui ont porté sur la famille, la conciliation travail-famille et sur l’emploi, ceux qui ont documenté des aspects particuliers de la santé des femmes et de la violence conjugale ainsi que les nombreuses études produites dans le domaine de l’éducation. Elles mettent également en lumière les changements et les résistances révélés par les recherches dans le champ religieux, le champ politique, celui du droit de même que dans le domaine des communications. Ce faisant, elles rendent manifestes les caractéristiques de la recherche féministe québécoise, notamment les liens établis par les chercheuses entre théorie et pratique, recherche et action.

Des textes de Pierrette Bouchard, Anita Caron, Renée Cloutier, Christine Corbeil, Huguette Dagenais, René B.-Dandurand, Francine Descarries, Louise Guyon, Thérèse Hamel, Geneviève Martin, Karen Messing, Josée Néron, Ann Robinson, Armande Saint-Jean, Diane-Gabrielle Tremblay et Manon Tremblay.

ISBN: 978-2-89091-144-4 1996 15 • 23 cm 300 pages Disponible

Huguette Dagenais

Madame Dagenais a été professeure agrégée au Département d’anthropologie de l’Université Laval. Elle détient un doctorat en sociologie à Paris (1976). Ses recherches ont principalement porté sur les rapports sociaux de sexe, l’analyse féministe et les questions liées au développement international.

  • Avant-propos
  • Science et conscience dans l’action : la recherche féministe québécoise à l’aube de l’an 2000, Huguette Dagenais, Université Laval
  • Entre la quête de l’autonomie et le maintien des liens familiaux, Renée Dandurand, INRS-Culture et société
  • La conciliation travail-familler, Francine Descarries et Christine Corbeil, UQAM
  • L’apport des travaux féministes à l’économie du travail et de l’emploi, Diane-Gabrielle Tremblay, Télé-université
  • De l’inclusion à l’innovation : réflexions sur l’apport féministe à l’étude de la santé, Louise Guyon, RISQ, et Karren Messing, UQAM
  • La recherche sur la violence envers les femmes, Geneviève Martin, Université Laval
  • La recherche féministe en éducation, Pierrette Bouchard, en collaboration avec Renée Cloutier et Thérèse Hamel, Université Laval
  • La recherche sur femmes et religions, Anita Caron, UQAM
  • Québécoises, pouvoir et politique, Manon Tremblay, Université d’Ottawa
  • Le mouvement des femmes et le droit privé québécois, Ann Robinson, Université Laval
  • L’égalité a-t-elle une existence légale ? Le droit criminel et les femmes victimes d’agression sexuelle, Josée Néron, Université Laval
  • Communications et recherches féministes, Armande Saint-Jean, Université Sherbrooke
  • Notes biographiques