Nos activités au Salon du livre de Québec!

Chic! C’est le Salon international du livre de Québec (SILQ). Profitez de l’occasion pour venir rencontrer auteures et éditrices au stand 82 (Dimedia). Au plaisir!

JEUDI 12 AVRIL

17h: Remise du Prix du livre politique (Les angles morts: Perspectives sur le Québec actuel d’Alexa Conradi – finaliste) à la Scène des rendez-vous littéraires

VENDREDI 13 AVRIL

 17h-18h30: Élise Desaulniers (Faire partie du monde: Réflexions écoféministes)

19h-20h30: Marie-Claude Garneau et Marie-Claude St-Laurent (La Coalition de la Robe)

SAMEDI 14 AVRIL

11h30-13h: Stéphane Martelly (L’enfant gazelle)

13h-14h: Ginette Drouin et Sylvie Morel (Un Québec pays: le Oui des femmes)

14h-15h: Élise Desaulniers (Faire partie du monde: Réflexions écoféministes)

15h-16h: Marie-Claude Garneau et Marie-Claude St-Laurent (La Coalition de la Robe)

16h-17h: Marianne Prairie et Noémie Pomerleau-Cloutier (Libérer la colère)

18h30-20h: Claudette Carbonneau et Sylvie Morel (Un Québec pays: le Oui des femmes)

DIMANCHE 15 AVRIL

11h-12h30: L’enfant gazelle (Stéphane Martelly)

13h-14h: Un Québec pays: le Oui des femmes (Claudette Carbonneau et Ginette Drouin)

14h-16h: Libérer la colère (Véronique Grenier, Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy)

Plus…

Revue des médias avec Karima Brikh: Sortie du livre Libérer la colère

[Alain Gravel] Sortie d’un livre qui risque de faire jaser pas mal, Libérer la colère…

[Karima Brikh] Ça risque de faire réagir. Juste quand on regarde la couverture du livre: le livre est rose et on y voit une main qui fait un doigt d’honneur. C’est certain que ça ne laisse personne indifférent! […]

Écouter sur ICI Radio-Canada Première

Plus…

«Libérer la colère»: manifeste pour le droit à la colère

C’est une sorte de manifeste pour le droit à la colère, un coup de poing, un volcan en éruption. Ce pourrait tout aussi bien être une grosse pierre lancée sur une fenêtre ou sur un plafond de verre. Une montée de lait qui sonne comme un cri de rage et qui finit en apothéose. Une chorale de 35 enragées qui chantent à l’unisson. Non. Qui hurlent. […]

Lire sur Le Devoir

Plus…

La colère de Pénélope McQuade

Dans Libérer la colère, un livre collectif, plusieurs femmes ont pris le clavier pour parler de ce sentiment encore difficile à assumer au féminin. Parmi elles, l’animatrice Pénélope McQuade. Nous l’avons rencontrée. 

[Nathalie Collard] D’ABORD, IL FAUT PRÉCISER QUE TON TEXTE A ÉTÉ ÉCRIT AVANT LA VAGUE #MOIAUSSI.

[Pénélope McQuade] Oui, les deux auteures m’ont contactée à l’époque du livre Les superbes de Léa Clermont-Dion et Marie-Hélène Poitras. J’avais aussi consacré un épisode à la colère dans ma série de balados sur le féminisme, «Parce qu’on est en 2016». J’avais déjà un intérêt pour ce sujet auquel les féministes réfléchissent depuis longtemps. Dans le livre, j’ai donc raconté un épisode que je venais de vivre à l’époque. Un été, il y a deux ans, et pendant quelques semaines, j’ai vraiment été sous l’emprise de bouffées de rage. Je passais de 0 à 100 en quelques secondes. Mon premier réflexe a été de me dire: «C’est hormonal, c’est la ménopause!» Je suis allée voir mon gynécologue qui m’a dit : «T’es pas en préménopause, t’es juste en criss.» [rires] Ça m’a fait du bien de me le faire dire. Depuis, même si mes «bouffées de colère» ont passé, j’essaie de mieux apprivoiser la colère que je peux ressentir pour différentes raisons au quotidien. […]

Lire sur La Presse+

Plus…

Lecture: Les angles morts

Elle nous offre ainsi un livre audacieux, qui prend parti pour un Québec dont on serait véritablement fier. Parce que c’est de l’amour qu’elle éprouve pour sa société que naissent les réflexions de Conradi sur les angles morts de ce bout de pays. […]

De ce point de vue, Les angles morts peut être lu comme un manuel nécessaire en ces temps politiquement moroses, pour nous aiguiser à une plus grande conscience critique face à notre propre société, pour nous remettre en question et nous faire penser plus haut.

Lire sur Page par page

Plus…

Le livre Aux marges de l’emploi: Entrevue avec Catherine Charron

[Annie Desrochers] Qu’est-ce qu’on apprend sur nos sociétés en s’intéressant au parcours de vie de ces femmes-là?

[Catherine Charron] Il y a toujours une part de la main-d’oeuvre féminine qui demeure confinée dans ce sous-marché du travail. On est à la frontière entre le domaine privé et le marché du travail, parfois même entre le bénévolat et le marché du travail. On est sur un continuum entre l’entraide et l’emploi. Ce sont des métiers qui s’exercent dans l’intimité des familles, dans l’invisibilité souvent. Ce sont aussi des métiers exclus du droit du travail historiquement, de la solidarité ouvrière aussi. […]

Écouter sur ICI Radio-Canada Première

Plus…

Les 10 meilleurs coups des Éditions du remue-ménage

Dans le cadre de notre nomination au 33e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, la journaliste Cécile Gladel nous a demandé de faire la liste de nos 10 meilleurs coups (dans notre cas = des livres!)… C’était un exercice un peu déchirant, mais tout de même agréable!

«Pionnières de la littérature féministe au Québec, les Éditions du remue-ménage ont réussi à survivre depuis leur création, en 1975, et voient l’avenir en rose, même si le livre papier a connu de meilleurs jours.»

Lire sur ICI Radio-Canada

Plus…