Martine Delvaux remporte le Grand Prix du livre de Montréal

«Ça me fait vraiment plaisir que ce livre-là, un essai féministe, remporte un prix important comme le Grand Prix du livre de Montréal. C’est doublement, triplement, satisfaisant », a réagi l’écrivaine et militante féministe Martine Delvaux, lundi. Dans son essai, l’autrice se penche sur la persistance des cercles de pouvoir masculins et sur la façon dont ils sont représentés dans la culture populaire (à la télévision et au cinéma, notamment). Les Éditions du remue-ménage décrivent l’ouvrage comme une invitation « à considérer l’entre-soi des hommes comme un phénomène régressif. Un dispositif à profaner, déconstruire, refuser ». […]

Lire sur La Presse +

Plus…