Enregistrement (1h19min) : Francis Dupuis-Déri à la Librairie Terre des livres de Lyon!

[Francis Dupuis-Déri] Le discours de la crise de la masculinité dit plusieurs choses. Il dit que les hommes vont mal et il identifie la cause : ce sont les femmes, les féministes, les femmes émancipées ou les femmes qui refusent de rester à la place que les hommes voudraient les voir tenir. […]

 

Plus…

Le chercheur Francis Dupuis-Déri : “Les hommes ne sont pas en crise, ils font des crises”

Déprimés, déboussolés, culpabilisés… À en croire certains, les hommes traverseraient une crise de la masculinité. Pure stratégie de résistance d’un patriarcat bien ancré, explique Francis Dupuis-Déri, spécialiste québécois du féminisme. […]

Lire sur Télérama

Plus…

Francis Dupuis-Déri : “être proféministe doit comporter des coûts, et pas seulement des avantages”

Comment décririez-vous les effets du patriarcat dans votre collaboration sur des bases féministes ?

Mélissa Blais : Pour moi, nos rapports avec les médias démontrent la persistance des dynamiques patriarcales, puisque Francis reçoit des invitations des médias bien plus souvent que d’autres femmes féministes, moi y compris, pour expliquer son engagement et présenter son expertise. Et on prétend chaque fois que c’est très original de permettre à des hommes de s’exprimer sur ces questions.

Francis Dupuis-Déri : En effet, j’ai été sollicité pour parler de tant de sujets sur lesquels je n’ai pas écrit une ligne : l’avenir du féminisme, les femmes en politique, la non-mixité féminine, les sports féminins, le métier de secrétaire et même le « plafond de verre », douce ironie! Lorsque je refuse de telles invitations et propose des expertes, on m’explique qu’il serait plus intéressant d’entendre un homme sur ces sujets. On me demande même mon avis sur des thèmes d’expertise de Mélissa, les violences contre les femmes et l’attentat antiféministe du 6 décembre, alors qu’on ne lui demande jamais d’intervenir sur des sujets dont je suis spécialiste. Il y a donc un avantage à être un homme proféministe, même lorsque les médias s’intéressent aux femmes, et c’est très problématique. […]

Lire sur 50/50

Plus…

Littérature engagée!

Clairement, tu vois ce qui se passe dans notre société présentement. Tu vois les dénonciations, tu vois la révolte, les injustices et la peur. Si tu n’as pas vu notre société prendre en feu ces dernières semaines, soit t’es chanceux (parce que ce n’est pas très plaisant), soit tu dois t’informer. Et je ne peux passer à côté d’une telle occasion. Celle de te présenter une sélection de livres, qui, selon moi, devraient être lus, devraient être discutés, devraient être dans nos bibliothèques et surtout devraient être partagés avec tout le monde. La majorité de cette sélection est constituée d’essais. Ce sont des documents qui regroupent des réflexions qui traitent d’un sujet, et qui pourraient parfois nous servir de références. […]

Cette liste est loin d’être complète, mais c’est un début pour ceux qui voudraient s’informer sur les luttes en cours. Si vous avez d’autres titres à proposer, n’hésitez pas à les partager !

Plus…

Des hommes violents

Condamnés par le tribunal pour violences conjugales, ces douze hommes sont contraints par la justice de participer à un groupe de parole pendant six mois. Tous viennent d’univers différents : l’un est un homme d’affaires à succès, un autre à la recherche d’emploi, un autre tient un garage… Ils commencent par clamer unanimement leur innocence ou par refuser de reconnaître leurs torts. Puis évoluent, ou pas. Ce podcast s’attache séance après séance à suivre leur avancée, à partir à leur rencontre, à les écouter. Il est nourri des propres interrogations du narrateur, Mathieu Palain, sur le mouvement #metoo et la question des masculinités aujourd’hui. Et mis en perspective par trois récits de victimes. Un podcast de Mathieu Palain et Cécile Laffon.

Écouter sur France Culture

Plus…

Conférence « Déconstruire le mythe de la crise de la masculinité » à l’UQAR

Le professeur en science politique de l’UQAM Francis Dupuis-Deri sera à Rimouski le 22 janvier à 19h à l’amphithéâtre de l’Université du Québec à Rimouski pour une conférence intitulée : « Déconstruire le mythe de la crise de la masculinité ». C’est organisé par le collectif Abondance.

Qu’est-ce que la crise de la masculinité ? C’est la croyance que les garçons et les hommes vont mal et n’ont plus de repères à cause des féministes 

Écouter sur Radio-Canada.

Plus…