«Les enragé•e•s»: celles qui refusent de céder leur joie

Dominic Tardif a lu LES ENRAGÉ·E·S de Valérie Bah! « Avec ce premier recueil de nouvelles, c’est comme si la cinéaste montréalaise d’origine haïtienne et béninoise procédait à son propre redécoupage du récit collectif québécois pour faire de ceux et celles qui en sont habituellement les figures de l’ombre de fiers protagonistes. Ses principaux outils : le ciseau d’un humour clairvoyant et le bâton de colle d’une tendresse infinie envers ses personnages de résistantes du quotidien, qui conservent leur vibrant appétit de vivre malgré la pauvreté, le racisme dit ordinaire, la marginalisation et autres humiliations. » Pour lire l’article. 

Plus…