Lancement de la nouvelle édition!

Le 8 février 2021, pour souligner la parution de la nouvelle édition de MÔMAN TRAVAILLE PAS, A TROP D’OUVRAGE!, nous avons organisé une discussion virtuelle. Cette pièce de théâtre est initialement parue au Remue-ménage en 1976 et a tôt fait de devenir un véritable classique de la littérature québécoise. Épuisé depuis quelques années, nous sommes extrêmement fières que le livre soit de nouveau accessible. Au-delà de son format réactualisé, la nouvelle mouture compte une « Lettre aux femmes debout sur la Terre », rédigée par Véronique O’Leary, ainsi qu’une lumineuse préface de Naïma Hamrouni intitulée « Replacer le bien-être du vivant au cœur de la raison d’être de la société ».
La discussion implique : ✨ Denise Fortier, Carole Fréchette et Véronique O’Leary, trois des cinq co-créatrices de la pièce en 1975 par le Théâtre des Cuisines ; ✨ Marie-Claude Garneau, Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent, codirectrices de la Nef, collection de théâtre féministe du Remue-ménage ; ✨ Naïma Hamrouni, professeure de philosophie et d’éthique à l’Université du Québec à Trois-Rivières et préfacière de la nouvelle édition.
Plus…

Môman travaille pas, a trop d’ouvrage!

La boutade qui tient lieu de titre à cette pièce marquante du répertoire québécois, chipée en toute connaissance de cause à Yvon Deschamps, concentre bien l’esprit de son époque. Mais pas que. La phrase, à l’instar de la pièce phare du Théâtre des cuisines, se détourne d’autant mieux au présent que la pandémie a ramené bien des femmes dans leurs chaumières. Cette nouvelle édition de Môman travaille pas, a trop d’ouvrage !, préfacée brillamment par Naïma Hamrouni, trace des parallèles fascinants entre le choc de ce texte pluriel paru en 1976 (fruit du travail à dix mains de Solange Collin, Carole Fréchette, Denise Fortier, Véronique O’Leary et Pierrette Savard) et la violence sourde de la charge mentale qui plombe les femmes orchestres aujourd’hui. […]

Lire sur Le Devoir

Plus…

Nouveauté | Môman travaille pas, a trop d’ouvrage! (Nouvelle édition)

L’édition de 1976 était épuisée depuis déjà quelques années et cette absence était lourde! Nous sommes si heureuses que cette pièce maîtresse du théâtre québécois puisse à nouveau circuler dans une version toute fraîche, comptant maintenant une lettre de Véronique O’Leary, une préface de Naïma Hamrouni et un format propre à la collection La Nef, notre collection de théâtre féministe.

Plus…

Réédition et patrimoine littéraire québécois

[Marie-Claude St-Laurent] Notre envie était de redonner à des ouvrages oubliés la place qu’ils méritent. […] La couverture de Môman, Anne et Marie-Ève l’ont travaillée pour réfléchir à ce que ce soit une image carrée, avec une ouverture, qui rappelle le labyrinthe, l’enfermement, mais en laissant quand même des portes de sorties. Donc il y a toute une réflexion esthétique qu’on premier abord on ne voit pas nécessairement, mais qu’on peut ressentir au contact de l’objet. […]

 

Plus…

La grève des unes, le travail de toutes

En 1975, le Théâtre des Cuisines monte une pièce étonnante, intitulée Môman a travaille pas, a trop d’ouvrage !. Dans la pièce, les ménagères font la grève générale. Chaos total. On veut à tout prix lever cette grève, d’ailleurs incompréhensible au vu des tâches contestées. Que voulez-vous donc ? lance un juge irrité aux ménagères traduites devant lui. Pas compliqué, dit l’une : « Ce qu’on veut, c’t’un monde vivable pour tout l’monde. »

Plus…