Savoir les marges

écritures politiques en recherche-création

— sous la direction de Nicholas Dawson et Marie-Claude Garneau

22,95 $
Ajouter au panier
partager

Savoir les marges

écritures politiques en recherche-création

— sous la direction de Nicholas Dawson et Marie-Claude Garneau

Est-il possible de mettre fin à l’opposition entre recherche et création? Ce livre cherche à approfondir les potentialités de la recherche-création lorsqu’elle est menée par des personnes issues de groupes minorisés ou qui s’intéressent à différents types de marginalités. Les textes abordent la culture du viol, la santé mentale, les douleurs chroniques, les enjeux de classe, de racialisation, de sexualité et de blanchité, dans des formes plurielles et propres à la recherche-création (écriture de soi, histoire orale, poésie, essai littéraire, manifeste, etc.). D’entrée de jeu, Nicholas Dawson et Marie-Claude Garneau discutent de leurs choix et de leur pouvoir éditorial dans l’introduction rédigée sous la forme d’une pièce de théâtre – avec un prologue, quatre scènes et un épilogue – qui se déroule dans le huis clos d’une cuisine pendant la pandémie. L’amitié est posée comme une question transversale, qui « traverse tout », qui permet de décloisonner les expériences de minorisation et de marginalisation.

Textes de Mélikah Abdelmoumen, Véronique Bachand, Jennifer Bélanger, Florian Grandena, Pénélope Langlais-Oligny, Pierre-Luc Landry, Mariève Maréchale, Stéphane Martelly et Faye Mullen.

ISBN: 978-2-89091-790-3 2022 6 • 9 cm 220 pages À paraître

Nicholas Dawson

Nicholas Dawson est écrivain (notamment auteur de Désormais, ma demeure, Triptyque, Grand Prix du livre de Montréal 2021), éditeur et doctorant en études et pratiques des arts (UQAM). La famille, les lieux, la mémoire, les subjectivités, ainsi que les théories queer, les études postcoloniales, les études globales et les études latino-américaines sont au centre de ses préoccupations artistiques et universitaires.

Marie-Claude Garneau

Marie-Claude Garneau est doctorante à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur la dramaturgie féministe.

Aussi par Marie-Claude Garneau