Une bâtisseuse remarquable

Francine Descarries et le féminisme québécois

Parution au Québec le 21 novembre 2023 • En Europe francophone le 5 avril 2024

— sous la direction de Chantal Maillé

Une bâtisseuse remarquable

Francine Descarries et le féminisme québécois

Parution au Québec le 21 novembre 2023 • En Europe francophone le 5 avril 2024

— sous la direction de Chantal Maillé

Figure incontournable des études féministes francophones, la sociologue Francine Descarries a marqué durablement le mouvement des femmes. Elle lègue aux plus jeunes générations une pensée féministe originale, qui lie militance et rigueur scientifique. Ce livre rassemble une dizaine de textes qui prolongent et rendent compte du travail acharné de cette bâtisseuse pour nouer des alliances entre le milieu universitaire et les groupes sur le terrain, tout en témoignant de son engagement dans la transmission des savoirs. Une remarquable pionnière, dont les écrits et les enseignements sont autant de repères pour les luttes féministes futures.

Comment mobiliser autour d’un «Nous féministes» comme projet collectif de libération, tout en faisant place aux différences entre les femmes, aux tensions et positions qui les divisent, comme aux dilemmes identitaires vécus par certaines d’entre elles, sans abandonner la critique du patriarcat et de ses institutions ? — Francine Descarries, extrait de la postface

Avec des textes de Mélissa Blais, Caroline Caron, Christine Corbeil, Francine Descarries, Francis Dupuis-Déri, Lise Gervais, Lyne Kurtzman, Ève-Marie Lampron, Joëlle Magar-Brauener, Chantal Maillé, Mélanie Millette, Shirley Roy et Lydia Rouamba.

ISBN: 978-2-89091-866-5 2023 15 • 23 cm 224 pages En librairie

Chantal Maillé

Chantal Maillé est professeure titulaire à l’Institut Simone de Beauvoir de l’Université Concordia. Ses travaux de recherche sur les politiques féministes et les mouvements de femmes sont au confluent de plusieurs influences disciplinaires. Elle a publié récemment des textes sur les féminismes transnationaux, la francophonie et les théories postcoloniales. Elle s’intéresse également aux liens entre cultures politiques et théories féministes, et plus particulièrement au statut des théories postcoloniales au Québec. Son projet de recherche actuel porte sur les nouvelles compréhensions des questions de différence dans les féminismes de la francophonie.