Une histoire sociale de la prostitution

Montréal, 1800-1850

Parution en Europe le 29 octobre 2021

— Mary Anne Poutanen

Une histoire sociale de la prostitution

Montréal, 1800-1850

Parution en Europe le 29 octobre 2021

— Mary Anne Poutanen

Début XIXe siècle, les Montréalaises qui ont recours au commerce sexuel pour assurer leur subsistance sont loin de former un bloc homogène. Même si celles que l’on accuse d’être des « femelles à la sexualité débridée » sont pour la plupart issues des classes populaires, leurs motivations et leurs origines sont multiples. Comment négocient-elles au quotidien avec leur famille et avec leur voisinage ? Sur qui peuvent-elles compter, et de qui doivent-elles absolument se méfier ? Ces femmes dont la sexualité est condamnée seront souvent poursuivies en cour afin de renforcer les hiérarchies sociales et donner raison à l’autorité bourgeoise.

Ce livre retrace l’histoire passionnante et largement méconnue du travail du sexe à Montréal durant la première moitié du XIXe siècle, depuis la perspective des femmes l’ayant pratiqué, afin de lever le voile sur leur expérience et leur autonomie. Dépliant et analysant ces dynamiques complexes, ce livre réunit plusieurs histoires : celles de la famille, de la société, de la justice criminelle, de la sexualité, de l’ethnicité, de la race et du genre, tout en plaçant en son centre les récits de femmes accusées de prostitution, glanés méticuleusement par l’historienne.

Beyond Brutal Passions : Prostitution in Early Nineteenth-Century Montreal a été publié chez McGill-Queen’s en 2015. Il a remporté le Prix Lionel-Groulx de l’Institut d’histoire de l’Amérique française.

Traduit de l’anglais par Hélène Paré

ISBN: 978-2-89091-740-8 2021 15 • 23 cm 496 pages En librairie

Mary Anne Poutanen

Mary Anne Poutanen enseigne à l’Université McGill au sein du Programme d’études sur le Québec et de l’Institut d’études canadiennes. En plus d’enseigner au département d’histoire de l’Université Concordia à titre de professeure affiliée, elle est membre du Groupe d’histoire de Montréal ainsi que du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises de McGill.

  • Figures
  • Remerciements
  • Introduction – Une histoire sociale de la prostitution : retracer la vie des femmes dans les archives judiciaires de Montréal
  • Première partie – Les prostituées, tenancières et tenanciers de bordel et leurs lieux de travail
  • Femmes de désordre et maisons de désordre : la géographie sociale de la prostitution
  • Au bordel comme chez soi : économie domestique et prostitution en maison
  • Parenté, amitié et communauté : prostitution de rue et stratégies de subsistance
  • Deuxième partie – Entre loi et coutume : la régulation de la prostitution
  • Faire appel à la justice : plaignants, accusés, lois sur la prostitution et procédures judiciaires
  • Le maintien de l’ordre dans le monde de la prostitution : agents de la paix, prostituées et ambiguïté
  • Les prostituées devant la justice. Au tribunal : rencontres, stratégies et résultats
  • Corriger les prostituées : une peine sévère pour des passions brutales
  • Conclusion – Discours, vie quotidienne et agentivité des femmes
  • Postface à l’édition française
  • Notes
  • Bibliographie
  • Index